Régulation de chauffage

Je ne serais plus malade ?

Mon pauvre Numinar, je ne peux pas te promettre cela, mais tu n’es pas sans savoir qu’une maison trop chauffée et trop humide est idéale pour le développement des acariens.

C’est pourquoi il est important de pouvoir réguler la température et l’humidité, une bonne VMC et une aération quotidienne devrait, dans la plupart des cas suffire.

Et bien sûr, l’aspect financier n’est pas à négliger, la régulation de la température permet de faire des économies de chauffage.

Alors, quel est le but de ce tuto ?

Eh bien, Numinar, la domotique est un domaine encore abstrait pour beaucoup de personne, et il me paraissait utile de présenter de façon ludique le “Comment ça fonctionne ?” 

Alors commençons !

1. Préambule

Alors moi j’ai un programmateur qui me permet de basculer automatiquement en mode eco ou confort.

Mais pour la gestion de la température c’est plus compliqué !

C’est vrai Numinar, en règle générale, la température se règle à l’aide d’une molette voir pour des modèles plus récents à l’aide d’un thermostat intégré dans le convecteur.

Il est difficile d’obtenir un fonctionnement homogène : chaque convecteur fonctionne indépendamment des autres, il est donc possible de ressentir des courant d’air froid fort désagréable.

Concernant les chauffages centralisés (à eau ou à électricité), un thermostat d’ambiance est, en général, disposé dans la pièce de vie et permet de régler la température de confort (en journée), voir pour les produits plus évolués de créer des zones de chauffage différentes : passage en mode confort(journée, présence …) ou économique (nuit, absence …)

En l’absence de domotique évoluée, leur fonctionnement reste assez limité dans la gestion de la température.

1.1 thermostat réel

Ouah ! 

Parce qu’il  existe des thermostats qui ne sont pas réels !

Eh bien oui Numinar, réel car il en existe des virtuels comme indiqué ci-dessous.

Revenons à nos moutons, ces thermostats permettent de régler la température de consigne c’est-à-dire la température d’ambiance que l’on désire obtenir dans la pièce (ou la zone) où se situe le thermostat. La valeur de la consigne est envoyée à la box domotique qui pilote les chauffages pour obtenir la température désirée.

Box domotique

Thermostat réel

1.2 thermostat virtuel

Je ne comprend pas !

Mais en tout cas, le froid dans mon logement lui, il n’est pas virtuel !

Oh mais , j’en suis sûr Numinar, quand je dis “thermostat virtuel”, il s’agit en fait, d’un programme informatique enregistré dans la box domotique qui se comporte comme un thermostat et il est accessible via son téléphone ou sa tablette. 

La remontée de température se réalise à l’aide d’une sonde de température sans fil.

Box domotique

(thermostat virtuel)

Sonde de température

1.3 Exemple d'agenda

L’agenda permet de créer plusieurs scénarios pour gérer de façon automatique les différentes phases de chauffages :

– Phase de la journée : lever, journée, retour travail, soirée, couché  …

-Type de la journée : journée de travail, journée de vacances, journée de télétravail, absence …

Tour cela est entièrement personnalisable !

2. régulation chauffage électrique

2.1 Convecteur électrique avec fil de commande

L’une des solutions qui, sera abordée ici, est de permettre à chaque convecteur de devenir “connecté” grâce à un module intégré dans sa boîte de jonction (boîte encastrée dans le mur derrière le convecteur).

Ensuite, la mesure de la température dans chaque zone ou pièce permettra de gérer le confort des pièces (ou zone) de façon indépendant.

Le tout est  commandé par un thermostat virtuel ou un thermostat réel pour la gestion de la température. L’agenda intégré dans la box domotique permet, pour sa part, de gérer les différents modes de chauffage en fonction de la journée (mode éco, confort, absence …).

2.1.1 Thermostat virtuel + Sonde de température

2.1.2 Thermostat réel

2.2 Convecteur électrique sans fil de commande

À la différence de l’exemple ci-dessus, les convecteurs ne dispose pas de fil de commande, la commande de ces convecteurs se réalise par la mise en marche ou l’arrêt de ceux-ci à l’aide d’un module de commande radio.

– Pour les convecteurs fixés au mur, le principe de fonctionnement reste le même que pour les convecteurs avec fil de commande.

– Ici, sera étudié le fonctionnement des convecteurs d’appoints (mobile) branchés sur une prise électrique.

De même que précédemment, la mesure de la température dans chaque zone ou pièce permettra de gérer le confort de façon indépendant.

Le tout sera  par un thermostat virtuel ou un thermostat réel et  un agenda géré par la box domotique.

2.2.1 Thermostat virtuel + Sonde de température

2.2.2 Thermostat réel

2.3 Plancher chauffant électrique

le principe de fonctionnement reste ici le même qu’avec les convecteurs avec fil de commande.

Le plancher chauffant est divisé en plusieurs zones dans l’habitation (une zone par chambre, séjour, entrée …). Il est donc possible de réguler chaque zone de façon précise.

2.3.1 Thermostat virtuel + Sonde de température

2.3.2 Thermostat réel

3. Régulation chauffage à eau

Il va falloir jouer des robinets !

Alors oui, Numinar, il va falloir ici faire un p’tit peu de plomberie, mais vraiment pas beaucoup je te rassure !

2 produits vont être nécessaire pour commander ce type de chauffage :

 – Une tête électrothermique (plancher chauffant)

– Une tête thermostatique (radiateur)

3.1 Plancher chauffant à eau

Comme tu peux le voir ci-dessous, Numinar, tu peux ranger ta clé !

Comment tout cela fonctionne ?

À la sortie de la chaudière, il y a ce qu’on appelle un collecteur qui est chargé de distribuer le circuit d’eau en plusieurs zones.

Si le système est bien équilibré (débit identique dans chaque zone), la température dans chaque zone du logement est identique ou proche de la température de d’ambiance que l’on aura choisi sur la chaudière ( 19-20°C).

Il est nécessaire, en général, d’augmenter ou de diminuer le débit dans certaines zones pour obtenir une température proche de celle du thermostat principal de la chaudière.

En partant du principe que le collecteur est parfaitement réglé, il est maintenant possible d’ajuster des zones indépendamment du thermostat de la chaudière, mais seulement pour diminuer la température (d’où l’importance du réglage du collecteur).

Pour cela, il faut rajouter, sur chaque zone du collecteur où l’on désire  modifier la température, une tête électrothermique dont la fonction est de diminuer le débit de l’eau dans ce circuit et ainsi diminuer la température de cette zone.

Maintenant, pour commander cette tête électrothermique 2 cas principaux vont se présenter ici :

3.1.1 – Il existe déjà un thermostat mécanique dans la pièce en question relié à la tête électrothermique  en filaire.

3.1.2 – Il n’y a rien de disponible dans la pièce que l’on veut réguler.

Je ne rentrerai pas dans le détail concernant le fonctionnement de ces 2 cas, mais sache, Numinar, qu’il est possible de réguler la pièce dans ces 2 cas de figure.

Dans le premier cas, il suffit de remplacer le thermostat mécanique par un thermostat électronique  compatible avec la boxe domotique.

Et dans le second cas, il est nécessaire d’ajouter une tête électrostatique sur le collecteur, un module domotique pour commander cette tête et enfin une sonde de température radio (thermostat virtuel avec la box domotique) dans la pièce concernée.

3.1.1 Thermostat réel

Collecteur

Tête électrothermique

Thermostat

3.1.2 Thermostat virtuel

Collecteur

Tête électrothermique

Module de commande radio

Sonde de température radio

3.2 Radiateur

Bon, il y aura quand même besoin d’un p’tit coup de clé ici, non ?

Oui, Numinar, pour changer les têtes thermostatiques présentes d’origine sur les radiateurs, il faudra un p’tit coup de clé comme tu le dis pour démonter l’ancienne tête et remonter une tête thermostatique connectée.

Ensuite il suffit de rajouter une box domotique pour pouvoir réguler ces radiateurs et c’est tout !

4 Pour conclure

Si j’ai bien compris, il est possible de rendre intelligent n’importe quelles installations de chauffage !

Alors oui et non, Numinar, nous avons mis en avant, ici les principaux types de chauffage les plus utilisés et montré qu’avec un peu matériel électronique et très peu de travaux, il était possible de rendre effectivement ces installations intelligentes.

Mais, il est primordial de faire un état des lieux du type de chauffage installé car il existe une multitude de modèles différents et il peut s’avérer que certain modèle ne puisse pas ou partiellement être domotisé.  

Mais pas de panique, Jerka Connect est là pour ça !

Plus à explorer

Sommaire du tuto

Si vous voyez une faute de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. 

Merci !

Si vous voyez une faute de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en tapotant une fois dessus.

Merci !

login

Enter your email and password and start exploding killer features

Rapport de faute de français

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :